Sélectionner une page

du 28 au 30 novembre 2014

Lou Ros et Edwige Fouvry

L’exposition « Apparition, disparitions »  fait entrer en communication les œuvres des artistes Edwige Fouvry et Lou Ros dans l’Espace Joseph Turenne, à travers un dialogue entre la figuration et l’abstraction.

Née à Nantes, Edwige Fouvry vit et travaille à Bruxelles. Elle est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre de Bruxelles. Elle expose régulièrement en Belgique et aux Etats-Unis, notamment à New York et à San Francisco. Ses œuvres s’inscrivent dans un courant pictural figuratif dans lequel l’abstraction apparaît et disparaît sous l’impulsion de son geste. Elle travaille principalement avec des modèles vivants qui surgissent dans ses œuvres – corps éprouvés, spectraux, dont l’histoire se manifeste comme une bataille. L’espace de la figuration est sans cesse menacé par une imminente dissolution abstraite. Michel Foucault écrivait « Mon corps, c’est le lieu sans recours auquel je suis condamné ». Afin de s’en libérer, la figure combat sa matérialité, sa corporalité, sa finitude dans son passage, son Apparition sur la toile. Ses paysages révèlent, en une masse vibrante et sensible, une disparition transcendantale de la figure humaine et de la perception, et concrétisent une phantasia (saisie de l’invisible). Edwige livre et délivre dans ses portraits comme dans ses paysages, ses questionnements existentiels qui résonnent avec ceux du spectateur.

Exposition Lou Ros et Edwige Fouvry

Exposition Lou Ros et Edwige Fouvry

Issu d’une seconde génération de peintres figuratifs, Lou Ros est autodidacte. Il vit et travaille à Paris et a exposé dans des galeries en Allemagne, aux Etats-Unis, en Afrique du Sud et au Royaume Uni. Ses œuvres apparaissent, naissent de la photographie. Outil central à son processus créatif, ce médium que l’artiste manipule confère à ses compositions pensées une perspective fragmentée. Lou Ros rend visible, manifeste une histoire contemplative des corps, entre éveil et repos. Frôlant parfois la frontière tenue entre la pesanteur terrestre et l’évanescente disparition de l’être, les corps qu’il expose font écho à sa propre démarche psychanalytique d’acceptation de l’ennui et du vide. Dans ses œuvres, l’abstraction donne à voir la figuration à travers des coulures organiques et mouvantes. Ses sujets se dérobent ainsi à leur fixation structurelle, ils sont Apparition présente de toutes les disparitions possibles.

Exposition Lou Ros et Edwige Fouvry

« Apparition, disparitions » rassemble Edwige Fouvry et Lou Ros autour d’un témoignage pictural évoquant le passage, la révélation (épiphanie) à travers une matière affective qui habite en sourdine leur utilisation du non-finito. C’est une mise en récit à la fois actuelle, d’ici et de maintenant, mais aussi millénaire car elle laisse place au blanc du fond de la toile, et donc au devenir, à la sérendipité. Leurs œuvres, entre figuration et abstraction, apparition et disparitions, ne cherchent pas à copier la nature (mimésis), mais bien à l’exprimer dans la pluralité de ses formes, ainsi qu’à traduire ses inspirations et expirations sur la toile.

Louise Contant
Consulter le dossier de presse